La MRC des Laurentides conservera son CLD

Saint-Faustin-Lac-Carré, mercredi 26 novembre 2014 – C’est en préséance au conseil des maires de cet après-midi que Paul Calce, directeur général du CLD Laurentides, présentait son budget pour le maintien des services du développement économique de la MRC des Laurentides.

Un budget amputé de près de 292 000 $
Contrairement à d’autres, le CLD Laurentides poursuivra sa mission mais avec un budget amputé de près de 292 000 $. « Sincèrement, je suis soulagé et heureux de la décision des élus de maintenir les services du développement économique. Bien que cette coupure représente un défi de taille, le CLD Laurentides continuera d’offrir ses services aux entrepreneurs de la MRC, » annonçait Paul Calce.  D’ailleurs, d’ici deux semaines, le conseil d’administration et les représentants de la MRC seront invités à participer à une rencontre de planification afin d’identifier les principales priorités d’interventions pour la prochaine année.
« Je tiens à remercier nos élus pour leur écoute, leur confiance et la transparence dont ils ont fait preuve à notre égard. Ils reconnaissent l’importance de notre rôle et de notre mission; en maintenant les services du CLD, c’est l’ensemble de nos entreprises qu’ils soutiennent », indiquait Paul Calce.

Yvan G. Paradis, président du conseil d’administration du CLD ajoutait « au nom des gens d’affaires de notre MRC, je tiens également à remercier nos élus puisqu’en maintenant le CLD, c’est tout un réseau de gens d’affaires bénévoles, dévoués et impliqués dans divers comités d’investissement qui demeure. Leur expertise et leurs judicieux conseils, empreints d’expérience, demeurent des atouts d’une grande richesse pour nos entreprises.»

Un gouvernement qui laisse tomber les régions
Messieurs Calce et Paradis se disent amers face à l’austérité du gouvernement du Québec qui coupe de 72 à 32M$ le budget dédié au développement économique. « Cette décision nous renverse; elle ne tient aucunement compte des réalités régionales totalement différentes des milieux urbains. Cette décision sera lourde de conséquences pour l’entrepreneuriat. Nous devrons faire plus avec moins. Nous devrons innover dans nos manières de faire parce que, de notre côté,  jamais nous ne laisserons tomber nos entreprises. L’année 2015 sera une année de transition, d’adaptation et de nouvelles orientations. Sachez que nous sommes prêts à relever ce nouveau défi. »

Un vent d’appui incommensurable
À travers cette situation d’incertitude, les professionnels du CLD Laurentides ont gardé le cap, encouragés par le soutien des entrepreneurs. « Nous avons reçu plus d’une centaine de témoignages d’appui, de nos entreprises, visant à démontrer aux élus et au gouvernement la contribution importante livrée par l’expertise des professionnels du CLD par l’entremise des services-conseils et d’aides financières. Nombreuses sont celles qui n’auraient pas vu le jour sans l’aide du CLD. Malheureusement, le gouvernement ne semble prêter aucune attention à cet argument, » mentionnait Paul Calce.

En concluant, Monsieur Calce ajoutait « n’est-ce pas le gouvernement libéral qui lançait en 2011 « La Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat » dont le but premier était de créer un environnement propice à l’entrepreneuriat, c’est-à-dire adapté à la réalité de l’entrepreneur et correspondant à ses besoins? »

Le CLD Laurentides

L’action est au cœur de la mission du CLD des Laurentides.  Sa raison d’être consiste à favoriser le développement local et l’entrepreneuriat, sources de prospérité et de richesse collective pour notre région. Cela signifie soutenir les entreprises existantes et accompagner celles qui démarrent, les assister dans leur recherche de financement, guider et informer nos entrepreneurs, encourager leur sens de l’innovation et les aider à concrétiser leurs idées.

 

– 30 –

 Source :
Amélie Provost
Adjointe à la direction générale
CLD Laurentides
819-681-3373 p.1401
aprovost@cdemrclaurentides.org

 

 

 

 

www.cdemrclaurentides.org