Les conseillères en régionalisation, Julienne Kotto, Linda Oréficé, Marilyse Plouffe 

Saint-Faustin-Lac-Carré, 21 mars 2018 –   C’est avec engouement qu’une trentaine d’employeurs de la MRC des Laurentides ont assisté à l’événement : « Miser sur une main-d’œuvre immigrante », qui s’est tenue le mercredi 21 mars au club de golf Royal Laurentien. C’était l’occasion pour eux de rencontrer les conseillères en régionalisation de trois organismes montréalais dont la mission est de faciliter les démarches d’immigration, d’intégration et d’insertion en emploi des immigrants et réfugiées dans les régions du Québec. Ces liens pourraient permettre de répondre à la pénurie de main-d’œuvre à laquelle font face les entreprises de la MRC des Laurentides. 

Les organismes ALPA, PROMIS et Le Collectif travaillent déjà avec plusieurs partenaires des régions du Québec. Leurs équipes ont développé une expertise en matière de recrutement et de référencement de la main-d’œuvre immigrante vers les régions dans le cadre d’activités de recrutement et des séances d’information organisées à Montréal. Lors de l’événement, les partenaires de Montréal ont lancé une invitation aux entreprises de la MRC des Laurentides à venir se présenter aux personnes immigrantes pour faire connaître leurs offres d’emploi.

« La grande majorité des personnes que j’accompagne sont des résidents permanents qui peuvent occuper un emploi dès maintenant. Souvent scolarisés, ils maîtrisent plusieurs langues et ont été préparés pour intégrer le marché du travail au Québec. Il y aussi un grand nombre de réfugiés acceptés et de demandeurs d’asile qui font appel à nos services. Il s’agit là d’une main d’œuvre possédant un permis de travail et qui est prête à occuper des postes dans divers domaines. C’est très simple de recourir à leurs services » de dire Julienne Kotto, conseillère en régionalisation chez ALPA. 

Cette matinée de travail fut enrichissante et dynamique pour les participants. Toutes les entreprises présentes étaient enthousiastes à l’idée de travailler avec ces organismes et organiser des activités de recrutement dans les meilleurs délais. La pénurie de main-d’œuvre est telle dans certains secteurs qu’ils souhaitent des actions concrètes rapidement afin de profiter de ce bassin d’immigrants.  Participaient également à ce rendez-vous, Nancy Pelletier de la MRC des Laurentides, Nathalie Honoré du Centre d’intégration en emploi Laurentides, Diane Goulet d’Emploi-Québec et Paul Calce de la Corporation de développement économique (CDE), tous partenaires, désireux de travailler ensemble.

La CDE, initiatrice du projet, entend bien ne pas en rester là. « Ce n’est qu’un début! » mentionne Paul Calce. « Nous allons travailler de concert avec les entreprises et les organismes afin de mettre en place un plan d’action le plus rapidement possible pour répondre aux attentes des entreprises présentes. C’est en joignant nos efforts que nous pourrons mieux répondre aux besoins de nos entreprises. Nous nous attarderons également à identifier les enjeux sur lesquels la région devra travailler pour mettre en place les conditions favorables à l’accueil, mais aussi à l’intégration et la rétention de cette main-d’œuvre une fois arrivée.»  

Madame Pelletier ajoutait « les municipalités auront un rôle à jouer et devront être impliquées dans le plan d’action pour mettre en place ces conditions favorables. Notre région doit être accueillante et ouverte à la diversité. Les maires ont déjà priorisé l’accueil des nouveaux arrivants, il faut maintenant agir pour attirer les travailleurs issus de l’immigration. Nous y voyons là un grand potentiel pour les entreprises de notre région. »

Mentionnons que la MRC des Laurentides mandate la CDE pour offrir un service d’aide à l’établissement et Josée Dufresne est l’agente d’accueil et d’intégration.  Les entreprises intéressées par ces démarches en vue de recruter de la main-d’œuvre immigrante sont invitées à prendre contact avec Mme Dufresne à la CDE au 819-681-3373, poste 1409.